Google Shark : le dangereux algorithme de Mountain View

Le géant américain du numérique vient d'annoncer la sortie d'un nouvel algorithme majeur, baptisé Shark. Interrogé à ce propos, Larry Page s'est dit « enthousiaste et plus déterminé que jamais sur le chemin de l'innovation ». Sergey Brin, quant à lui, a tenu à saluer le travail de ses équipes de R&D : « Il nous aura fallu des années de recherche et d'efforts pour arriver à ce résultat, mais grâce au travail remarquable de nos ingénieurs, nous avons enfin mis au point un algorithme qui va révolutionner votre rapport à l'information. »

Mais au fait, c'est quoi Google Shark ?

D'après les quelques informations issues de la communication officielle, cet algorithme semble largement axé sur l'exploitation des données personnelles. La firme entend ici enrichir son moteur de recherche avec de nouvelles données, notamment en indexant les SMS, les conversations téléphoniques et les snaps envoyés depuis un smartphone Android. Les objets connectés sont aussi concernés et leurs données seront a priori référencées dans un index dédié. Les snaps, eux, se verront valorisés dans Google Images et dans la recherche universelle.

Même si ce nouvel algorithme va indéniablement faciliter notre accès à certains pans de l'information, jusque-là inaccessibles, nous pouvons quand même nous demander si tout cela est bien sérieux... Google Shark est évidemment un pas de plus vers le « Big Brother » de George Orwell, c'est-à-dire le triomphe des institutions liberticides au détriment de la vie privée. Comment allons-nous vivre avec l'angoisse permanente de voir notre intimité indexée et visible aux yeux de tous ? Certes, le mensonge est délétère. Mais le secret n'a-t-il pas ses vertus ? Quel jardin allons-nous cultiver maintenant ?

En tout cas, une chose est sûre : ce satané requin est un gros poisson d'avril. :)