Votre PC ne vous veut pas que du bien

L'ordinateur personnel est une invention formidable, c'est indéniable. À bien des égards, il représente la commodité indispensable du IIIème millénaire. Seul un esprit fou ou obscurantiste voudrait revenir en arrière...

Le PC a néanmoins de quoi inquiéter les médecins par sa connivence manifeste avec certains maux. C'est un fait : les ordinateurs représentent aujourd'hui un véritable problème en matière de santé publique, à commencer par le stress et les troubles musculo-squelettiques (TMS). Les mouvements nécessairement répétitifs tels que les clics de souris ou les frappes au clavier, ainsi que la posture assise et prolongée devant un écran, sont à l'origine de troubles maintenant bien connus : tendinite, syndrome du canal carpien, syndrome de la souris, kyste synovial, épicondylite, calcification de l'épaule, ou encore arthrose. Contre ces maux, la seule arme efficace est la prévention avec une ergonomie du poste de travail impeccable et des pauses régulières. Plus facile à dire qu'à faire...

Malheureusement, nos articulations ne sont pas les seules victimes. La lumière bleue émise par les écrans est projetée directement dans nos rétines et perturbe la production de mélatonine, hormone responsable de l'endormissement. Le sommeil et le rythme circadien s'en voient fatalement dérégulés. La fatigue visuelle peut aller jusqu'à la migraine et, dans les cas extrêmes, une exposition trop importante à la lumière bleue peut accélérer l'occurrence d'une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).

Ce que l'on sait moins, c'est que les ordinateurs font aussi partie des objets les plus sales du quotidien, loin devant la cuvette des toilettes. Un clavier est un véritable bouillon de culture bactériologique pouvant mener à l'intoxication.

Enfin, en encourageant le travail sédentaire, les ordinateurs participent à la multiplication des pathologies cardio-vasculaires. N'est-ce pas terrifiant de savoir qu'un ordinateur peut conduire à la thrombose ?